Difficulté à voir ce message? Cliquez ici
Having trouble seeing this message? Click here

Federico Carbajal - Anatomical No-Body: Heart - 2011 - Plexiglass, acier inoxidable et fil d'acier galvanisé / Plexiglass, stainless steel and galvanized steel wire - 45 x 45 x 15 cm / 17.75 x 17.75 x 6 "      Sylvain Lessard - Pictogramme 1 (Détail) - 2014 - Encre sur papier / Ink on paper - 102 x 167 cm / 40 x 65.75 "
 

English follows

Espace 1

FEDERICO CARBAJAL
ARCHITECTURES ANATOMIQUES

L’exposition ARCHITECTURES ANATOMIQUES est le fruit d’une recherche personnelle sur la relation entre le corps humain et l’architecture. Une vingtaine d’œuvres réalisées par l’artiste entre 2008 et 2013 ont été sélectionnées pour composer un ensemble présenté dans une scénographie à mi-chemin entre l’esthétique d’un musée et celle d’un laboratoire de recherche. À l’image d’une démarche architecturale, le corpus a été développé en deux axes d’analyses. D’abord, l’artiste esquisse certaines composantes du corps humain sur des panneaux de bois à l’aide de dessins, de peinture et de collages, puis il matérialise le sujet sous forme de sculptures composées de fil d’acier.

Ces sculptures que l’artiste définit comme des « dessins spatiaux » prennent la forme de différentes parties de l’anatomie humaine. Le cœur, le cerveau, les poumons et autres apparaissent flottant dans une structure rigide composée de parois transparentes et de tiges d’acier inoxydable. Ces œuvres proposent une nouvelle représentation d’images dans l’espace en explorant le vide et la dématérialisation du volume. L’idée d’une présence à la fois physique et métaphysique du corps humain s’y trouve exprimée.

Par ailleurs, les dessins-collages sur bois réinterprètent le processus de conception des sculptures. Ils servent de manuel fictif pour les œuvres tridimensionnelles. Ces images décortiquent et déconstruisent la structure du corps et de ses organes en mettant en évidence leurs caractères techniques et architecturaux dans le but de mieux les comprendre.

Faites à la main avec minutie et dextérité, ces sculptures impressionnent autant par leur caractère précieux et complexe que par leur nature curieuse et intrigante, à l’image d’objets d’anciens cabinets de curiosités. Federico Carbajal propose au spectateur un regard approfondi sur le corps humain, son anatomie et l’appropriation des symboles qui y sont reliés.

Né à Mexico en 1978, Federico Carbajal obtient un baccalauréat en architecture à l’Universidad Iberoamericana León (1998 -2003). De 2006 à 2008, il poursuit ses études et complète une maîtrise en architecture à l’Université de Montréal. En 2010, sous le mentorat de l’artiste Helga Schleeh, il suit le Programme d’études dirigées au Centre d’arts visuels de Montréal. Sa première expérience avec la sculpture a lieu en 2000 à New York, où il a travaillé comme assistant du sculpteur Holton Rower, petit-fils du célèbre sculpteur Alexander Calder, qui créa le « mobile ». Federico Carbajal travaille la sculpture depuis maintenant 9 ans en parallèle au métier d’architecte qu'il exerce depuis 2002. Il est membre de la Société des sculpteurs du Canada depuis 2010 et ses œuvres ont été exposées au Mexique et au Canada. Federico Carbajal vit et travaille actuellement à Montréal.

 

Espace 2

SYLVAIN LESSARD
VILLES
: LES PICTOGRAMMES

La série VILLES: LES PICTOGRAMMES s’inscrit dans une réflexion sur le thème de l’urbanisme que l’artiste explore depuis quelques années. Dans ce nouveau corpus d’œuvres sur papier, Sylvain Lessard propose une série de dessins à l’encre inspirés du concept du pictogramme.

Par définition, un pictogramme est une représentation graphique schématique, un dessin stylisé ayant une fonction de signe qui sert généralement à la signalétique pour s’orienter dans l’espace. Dans les villes, l’empreinte urbanistique construit des symboles qui nous dévoilent des pictogrammes, tels des codes cachés. Les formes architecturales sont signifiantes pour la civilisation et deviennent des pictogrammes qui orientent la population.

Dans les villes intérieures de Sylvain Lessard, les signes se mettent en place pour former un parcours urbain complexe. L’artiste se perd dans les dédales du décryptage de ces morphostructures très organisées. Selon une méthode qui ne laisse aucune place à l’erreur, c’est à main levée qu’il construit ses œuvres dans une palette ne retenant que le noir et le blanc. Le spectateur est invité à être témoin à la fois de la minutie de la technique et de la complexité de la composition.

Architecte de métier, Sylvain Lessard a en parallèle une pratique soutenue en art visuel depuis le début des années 2000. Son travail a principalement été diffusé au Québec à travers le réseau des maisons de la Culture et des centres d’artistes autogérés. Ayant d’abord exploré les liens entre les éléments organiques du corps humain et l’architecture, aujourd’hui ses œuvres portent surtout un regard sur le territoire et l’urbanisme. VILLES: LES PICTOGRAMMES est la deuxième exposition solo qu’il présente à la Galerie Dominique Bouffard.

 

Quand : Du 8 novembre au 6 décembre, 2014
Vernissage :
Samedi,  8 novembre, 15h

Heures d'ouverture :
Mardi au vendredi 10 h – 18 h / samedi 12 h – 17 h
Information : info@galeriedominiquebouffard.com

Notez que nous sommes maintenant situés au 5e étage de l'édifice BELGO

 

 


 

Space 1

FEDERICO CARBAJAL
ANATOMICAL ARCHITECTURES

The exhibition ANATOMICAL ARCHITECTURES is the result of a personal inquiry on the relationship between the human body and architecture. Some twenty works produced by the artist between 2008 and 2013 have been selected to make up a set shown in a scenography halfway between the aesthetics of a museum and that of a research lab. Emulating an architectural approach, this body of work was developed along two lines of analysis. First, the artist sketches some components of the human body on wood panels with the help of drawings, painting and collages; then he materializes the subject in the guise of steel wire sculptures.

These sculptures, defined by the artist as “spatial drawings”, take the form of various parts of the human anatomy. Heart, brain, lungs and other body parts appear to be floating within a rigid structure made up of see-through partitions and stainless steel rods. These works offer a new representation of images in space by exploring emptiness and the dematerialization of volume. The idea of a presence of the human body that is at once physical and metaphysical finds expression in it.

Furthermore, collage drawings on wood reinterpret the process of designing the sculptures. They serve as a fictional manual for three-dimensional works. These images peel away and pull apart the structure of the body and its organs by highlighting their technical and architectural features so as to better understand them.

Carefully handmade with great dexterity, these sculptures impress as much by their precious and complex character as by their curious and intriguing nature, reminiscent of objects in the curiosity cabinets of old. Federico Carbajal allows the viewer to take a deeper look at the human body, its anatomy, and the appropriation of the symbols pertaining to it.

Born in Mexico in 1978, Federico Carbajal earned a B.Arch. at the Universidad Iberoamericana León (1998 -2003). From 2006 to 2008, he pursued his studies and completed a Master’s degree in architecture at Université de Montréal. In 2010, under the mentorship of artist Helga Schleeh, he followed the Independent Studies Program at the Visual Arts Centre of Montreal. His first experiment with sculpture took place in 2000 in New York, where he worked as an assistant to sculptor Holton Rower, grandson of the famous sculptor Alexander Calder, who created the ‘mobile’. Federico Carbajal has been working with sculpture for 9 years now, alongside his trade as an architect, which he plies since 2002. He has been a member of the Sculptors Society of Canada since 2010 and his works have been shown in both Mexico and Canada. Federico Carbajal currently lives and works in Montreal.

 

Space 2

SYLVAIN LESSARD
CITIES – PICTOGRAMS

The series CITIES – PICTOGRAMS is part of a reflection on the theme of urbanism that the artist has been exploring for several years. In this new body of works on paper, Sylvain Lessard offers a series of ink drawings inspired by the concept of the pictogram.

By definition, a pictogram is a schematic graphic representation, a stylized drawing functioning as a sign that is generally used for orientation in space. In cities, the urban lay-out builds up symbols that reveal pictograms like hidden codes. Architectural forms are significant for civilization and become pictograms that orient the general population.

In Sylvain Lessard’s inner cities, signs fall into place to form a complex urban itinerary. The artist loses himself in the labyrinthine decoding of these very organized morphostructures. Following a method that leaves no room for error, it is freehand that he builds his works in a range that is cut down to black and white. The viewer is invited to behold at once the painstaking technique and the complexity of the composition.

An architect by trade, Sylvain Lessard also has a sustained visual arts practice since the beginning of the century. His work has mostly been shown in Quebec through the network of the maisons de la Culture and of self-run artist centres. Having first explored the links between organic elements of the human body and architecture, he now deals mostly with issues of territory and urbanism. CITIES – PICTOGRAMS is the second solo exhibition he is having at Galerie Dominique Bouffard.

 

When : 2014, November 8th - December 6th
Opening : Saturday, November 8th, 3 pm
Opening hours : Tuesday to Friday 10 pm - 6 pm / Saturday 12 pm - 5 pm
Information : info@galeriedominiquebouffard.com

Note that we are now located on the 5th floor of the BELGO building.

 


Galerie Dominique Bouffard
 
372 Sainte-Catherine ouest, Espace 508, Montréal, Québec H3B 1A2   514.678.7054
Facebook.com/dominiquebouffardgalerie