Difficulté à voir ce message? Cliquez ici
Having trouble seeing this message? Click here


Sylvain Lessard - Monument à la troisième Internationale 1  (Détail)- 2017 - Acrylique sur bois / Acrylic on wood - 152 x 122 x 8 cm / 60 x 48 x 3 "

Le 1er mars prochain, la Galerie Dominique Bouffard lancera deux expositions simultanées. Alors que Sylvain Lessard présentera son plus récent travail sous le titre « UTOPIES ET PARADIGMES », « LA GÉOMÉTRIE DES RÊVES » de Sébastian Maltais prendra place dans la salle adjacente.


UTOPIES ET PARADIGMES  -  SYLVAIN LESSARD
1 mars au 1 avril 2018

Dans « UTOPIES ET PARADIGMES », Sylvain Lessard a centré son intérêt sur la notion d’utopie en architecture. Globalement, on peut considérer une utopie comme une proposition futuriste mettant en scène un modèle à atteindre. Les architectes et les artistes utilisent parfois ce langage pour proposer de nouveaux paradigmes structurants sortant des cadres normatifs. C’est ce travail d’exploration pur et sans contrainte, exprimé à l’aide de dessins ou de maquettes, qui a été à la source de cette exposition.

Peintes à l’acrylique dans un style « hard edge », les nouvelles œuvres de Sylvain Lessard font dans plusieurs cas référence à des projets utopiques provenant des mouvements constructiviste et suprématiste russes du début du XXe siècle. Dans un contexte propagandiste et révolutionnaire, une puissante iconographie servant de véhicule à des valeurs d’émancipation culturelle et sociale communes était alors en émergence. Les travaux des architectes Vladimir Tatline, El Lissitzky ou encore Iakov Tchernikhov peuvent être cités à titre d’exemples.

En parallèle à ces références passées, les pièces complétant l’exposition suggèreront davantage des représentations de structures futuristes qui pourraient être considérées comme des utopies contemporaines.

 

LA GÉOMÉTRIE DES RÊVES  -  SÉBASTIAN MALTAIS
1 au 25 mars 2018

La série « LA GÉOMÉTRIE DES RÊVES » de Sébastian Maltais résulte d'une exploration récente dédiée aux masques funéraires. Pour l’artiste, qui explore les modalités de la représentation par le portrait, le défi était d'utiliser ces « visages-objets » comme modèles et tenter de leur insuffler une charge émotive.

L’objectif fut principalement atteint en peignant le portrait de « L’inconnue de la Seine ». Retrouvée noyée à Paris à la fin du 19e siècle, cette femme, aussi connue sous le nom de « La Belle Italienne », n’a jamais été identifiée, malgré l’empreinte faite à l’époque de son visage. Mais la sérénité qui se dégageait de ce portrait a été l’élément déclencheur de l’exposition « LA GÉOMÉTRIE DES RÊVES », car c’est en s’en inspirant que l’artiste a troqué l’objet funèbre pour des modèles vivants contemporains en leur demandant de fermer les yeux et de rêver.

Tant dans la série des "masques" que dans celle des "rêveurs", l’objectif était de transmettre une émotion, une part d'intériorité propre au modèle, sans l'apport du principal canal lié à l'émotion humaine: le regard. Refermé sur leur intériorité, les visages se révèlent autrement en empruntant des chemins parallèles qui permettent à l'artiste d’explorer de nouvelles avenues créatives.

Peint à l’encaustique, technique privilégiée de l’artiste, le corpus met en scène deux œuvres de la série des "masques" et une dizaine de portraits de la série des "rêveurs". L’ensemble crée ainsi une dichotomie de genre entre la nature morte et le portrait, mais aussi une ambiguïté entre le tangible et l’intangible, entre le vivant et le non vivant.

 

Vernissage : 1 mars, 17 h

Nuit Blanche @ Montréal : 3 mars, de 21 h à minuit


 

Sébastian Maltais - Rêveur 1 (Détail) - 2017 - Encaustique sur bois / Encaustic on wood - 141 x 122 cm / 56 x 48 "

On this coming March 1st, Galerie Dominique Bouffard will be launching two simultaneous exhibitions. While Sylvain Lessard will be presenting his most recent work under the title « UTOPIES ET PARADIGMES » (Utopies and paradigms), Sébastian Maltais’s « LA GÉOMÉTRIE DES RÊVES » (Geometry of Dreams) will be taking place in the next room.


 

UTOPIES ET PARADIGMES  -  SYLVAIN LESSARD
March 1 to April 1, 2018

In « UTOPIES ET PARADIGMES » (Utopies and paradigms), Sylvain Lessard has focused his interest on the notion of utopia in architecture. Generally speaking, a utopia may be viewed as a futuristic proposition staging a model to be attained. Architects and artists sometimes use this language to put forward new defining paradigms that no longer fit into current normative frameworks. It is this work of pure and unconstrained exploration, expressed by means of drawings or models, that has been the wellspring of this exhibition.

Painted in acrylics in a hard-edge style, Sylvain Lessard’s new works frequently refer to utopian projects stemming from the Constructivist and Suprematist movements of early twentieth-century Russia. In a propagandistic revolutionary context, a powerful iconography meant to channel common emancipatory cultural and social values was then emerging. The works of architects Vladimir Tatlin, El Lissitzky or Yakov Chernikhov may be cited as examples.

In parallel to these past references, the pieces that round out the exhibition are more suggestive of representations of futuristic structures that might be considered contemporary utopias.

 

LA GÉOMÉTRIE DES RÊVES  -  SÉBASTIAN MALTAIS
March 1 to 25, 2018

Sébastian Maltais’s series « LA GÉOMÉTRIE DES RÊVES » (Geometry of Dreams) is the result of a recent exploration dedicated to funeral masks. For the artist, who is exploring the modalities of representation through portraiture, the challenge was to use these “object-faces” as models and to attempt to breathe an emotional charge into them.

This aim was mainly reached by painting the portrait of the « Unknown Woman of the Seine ». Found drowned in late-nineteenth-century Paris, this woman, also known as « The Beautiful Italian », was never identified despite the cast that was made of her face at the time. But the serenity that this portrait radiates has been the triggering element for the exhibition Les rêveurs, inducing the artist to replace the funereal object with contemporary live models whom he asked to close their eyes and dream.

In the "masks" series as in the "dreamers" series, the aim has been to convey an emotion, an element of inwardness belonging to the model, without drawing on the main channel tied to human emotion: the gaze. Closed within their inwardness, the faces reveal themselves differently by going through parallel paths that allow the artist to explore new creative avenues.

Painted in the encaustic technique favoured by the artist, this body of work features two works from the series of "masks" and nearly a dozen portraits from the series of "dreamers”. The entire set thus creates not only a genre dichotomy between still life and portraiture, but also an ambiguity between the tangible and the intangible, the living and the non-living.

 

Opening : March 1, 5 pm

Nuit Blanche @ Montréal : March 3, From 9 pm to Midnight


Galerie Dominique Bouffard
 
372 Sainte-Catherine ouest, Espace 508, Montréal, Québec H3B 1A2   514.678.7054
Facebook.com/dominiquebouffardgalerie