Difficulté à voir ce message? Cliquez ici
Having trouble seeing this message? Click here

Détails de l'exposition «Changer la douleur en fleurs» - 2017 / Details of the exhibition «Changer la douleur en fleurs» (Changing Pain into Flowers) - 2017
 
English follows
 
13 avril au 14 mai 2017
Vernissage jeudi 13 avril, 17h

 

Du 13 avril au 14 mai, la Galerie Dominique Bouffard vous invite à visiter l'exposition Changer la douleur en fleurs de Marie-Hélène Bellavance.

«Nous sommes tous un jour ou l’autre confrontés à un traumatisme plus ou moins difficile à combattre,
nous devons tous vivre avec « le murmure de nos fantômes »
    - Boris Cyrulnik -

Cette citation de Cyrulnik illustre bien la motivation créative de Marie-Hélène Bellavance. En effet, depuis le début de sa carrière, l'artiste s'intéresse à la capacité de résilience chez l'être humain. Cette faculté de faire face à une difficulté ou à un stress important, de façon non seulement efficace, mais susceptible d’engendrer une meilleure capacité de réagir plus tard à une situation semblable.

Empreintes de poésie, les œuvres de Marie-Hélène Bellavance tentent d'illustrer le concept du deuil et de la résilience. Par la peinture, l'installation et des assemblages de petits objets, elle ouvre une porte aux émotions complexes liées à la mort, la perte, le vieillissement ou tout changement pouvant transformer notre état originel.

Parmi les éléments composant l'exposition, des tableaux aux motifs floraux dissimulent de fins dessins au plomb qui se révèleront au spectateur qui y prêtera attention, car la couleur domine. Dans l'espace, une installation sculpturale représente le pan d'une robe nuptiale. Chargée de petits objets peints en blanc, elle évoque quant à elle le souvenir et la nostalgie. Il y a aussi ces petites boîtes de bois présentées telles de petites scènes dans lesquelles des objets miniatures sont disposés sans tenir compte de la gravité. Ces intrigantes scénettes éclairées de l'intérieur sont à leur tour disposées au mur, à l'image d'une nécropole verticale.

Enfin, une installation interactive complète le corpus. Pour symboliser le pouvoir de résilience et de renaissance, l'artiste propose au visiteur d'échanger anonymement une douleur évoquée par un mot ou un dessin laissé sur un bout de papier contre une semence qu'il pourra apporter et faire croître. L'exposition de Marie-Hélène Bellavance offre en somme un espace de recueillement et d'introspection qui suggère la possibilité d'une transformation.

Note biographique

Artiste multidisciplinaire, Marie-Hélène Bellavance termine en 2004 son baccalauréat en beaux-arts à l’université Concordia avec mineure en psychologie. Depuis, elle maintient une pratique rigoureuse sur la scène contemporaine et s’établit comme voix émergente importante dans le réseau artistique montréalais. En plus de la peinture et de la danse, elle fait, en 2009, son entrée dans le monde du cinéma en jouant le rôle principal du dernier film de Sophie Deraspe ; « Les signes vitaux » et remporte le prix de la meilleure actrice aux festivals du film de Whistler, de Bombay et de Murmansk en Russie.

 -30-


 

Changer la douleur en fleurs
Marie-Hélène Bellavance

(Changing Pain into Flowers)

April 13 to May 14, 2017
Opening, Thursday April 13, 5 pm

 

From April 13 to May 14, Galerie Dominique Bouffard is inviting you to visit the exhibition Changer la douleur en fleurs (Changing Pain into Flowers) by Marie-Hélène Bellavance.

« We are all confronted one day with a trauma that is hard to fight to a greater or lesser degree,
we all must live with “the whisper of our ghosts ». - Boris Cyrulnik -

This Cyrulnik quote is a good illustration of Marie-Hélène Bellavance’s creative drive. For since the beginning of her career, the artist has been interested in human beings’ capacity for resilience. This is the ability to confront a difficult situation or a major stress in a way that is not just efficient, but may generate a better capacity to respond to such a predicament later. Steeped in poetry, Marie-Hélène Bellavance’s works attempt to illustrate the concept of mourning and resilience. Through painting, installation and collections of small objects, it opens the door to complex emotions linked with death, loss, aging or any change that can alter our original state.

Among the elements making up the exhibition, paintings with floral motifs hide fine pencil drawings that are revealed in time to the alert viewer, for colour prevails. In the space, a sculptural installation represents a swath of wedding gown. Loaded with small objects painted in white, it evokes for its part memory and nostalgia. And then there are those small wooden boxes displayed like tiny stages within which miniature objects are laid out with no account taken of gravity. These intriguing stagelets, lit from the inside, are in turn laid out on the wall like some sort of vertical necropolis.

Finally, an interactive installation completes this body of work. To symbolize the power of resilience and rebirth, the artist suggests to the viewer that s/he anonymously replace the pain evoked by a word or a drawing left on a piece of paper with a seed that s/he may bring home and allow to grow. In short, Marie-Hélène Bellavance’s exhibition offer a space of recollection and introspection that raises the possibility of a transformation.

Biographical Note

Multidisciplinary artist Marie-Hélène Bellavance graduated from Concordia University in 2004 with a Bachelor of Fine Arts and a minor in Psychology. Important voice among emerging Montreal artists, she maintains a rigorous presence on the contemporary art scene. In addition to painting and dancing, Marie-Hélène Bellavance stepped onto the big screen in 2009, playing the lead role in Sophie Deraspe’s latest film, «Les Signes vitaux» (Vital Signs), winning the award for best actress at the Whistler, Bombay and Murmansk (Russia) Film Festivals.

 -30-

 

 


Galerie Dominique Bouffard
 
372 Sainte-Catherine ouest, Espace 508, Montréal, Québec H3B 1A2   514.678.7054
Facebook.com/dominiquebouffardgalerie