Difficulté à voir ce message? Cliquez ici
Having trouble seeing this message? Click here

English will follow

Daniel BARKLEY - Justin LALANCETTE - Sébastian MALTAIS
Artiste invité et commissaire de l'exposition :
Michel DENÉE

Du 28 janvier au 28 février  - Vernissage jeudi 28 janvier, 17h

Pour débuter la nouvelle année, la Galerie Dominique Bouffard reçoit une exposition collective commissariée par l’artiste et auteur Michel Denée. Intitulée « Arcadie – entre désenchantement et éternel retour », elle regroupe les œuvres de quatre artistes dont le langage pictural est ancré dans une esthétique figurative. L’exposition porte un regard poétique sur l’idée d’un refoulement religieux et classique liée à l’identité québécoise et au statut de la peinture figurative dans l'art contemporain.

«L’Arcadie, terre idéale de la Grèce centrale où des pasteurs menaient paître leurs troupeaux dans des vallées bénites par les dieux. L’Arcadie a perdu son «r» en abordant la côte nord-est de l’Amérique. Une légende urbaine veut que la consonne ait été effacée de la carte par une tache d’eau de mer. Les soutanes, l’exil, le froid, la déportation se sont dès lors abattus sur ces rivages paradisiaques dont ne reste guère qu’un écho lointain. C’est dans ce monde désenchanté que résistent les peintres ici représentés. Ils survivent dans une “Arcadie” échouée au pays du “Je me souviens”.

Terre de glace, de parking, de résilience identitaire où Arcadia a dû faire longtemps alliance avec le christianisme pour assurer la survivance de sa langue latine. Aussi, des refoulés d’inspiration chrétienne et non pas seulement classique vont-ils influencer le contenu de cette exposition. Le paysage idéal de Michel Denée, le chemin de croix de Justin Lalancette, la retraite au désert de Sébastian Maltais et la tragédie dionysiaque de Daniel Barkley vont ainsi faire retour sur une scène picturale revisitée. Aucune citation superficielle, encore moins de célébration passéiste. Plutôt un souci de reconstruction que de déconstruction, la nécessité de reconsidérer une filiation interrompue.»

«Cézanne rêvait à Poussin, qui rêvait aux bergers d’Arcadie, qui rêvaient à leurs dieux qui, eux, songeaient à quoi ?
Aux nuages, probablement ! Comme la peinture, ils ne sont ni anciens, ni modernes,
toujours emportés par les souffles de l’éternel retour
» - Michel Denée -

 

 

Note biographique

Michel Denée est né en Belgique en 1948. Après des études secondaires, option latin-grec, à Liège, il étudie la philosophie à l’Université de Louvain. Ensuite il termine quatre années d’étude à l’institut National des Arts Supérieurs du Spectacle (INSAS) à Bruxelles. En 1973, il émigre et vit à Montréal, Québec et prend la nationalité canadienne en 1978. Les oeuvres de l’artiste font partie de la collection de la Banque d’art du Conseil des arts du Canada ainsi que de nombreuses collections privées en Europe et en Amérique. Il a entre autres exposé à la Galerie Gilles Gheerbrant, à la Galerie René Blouin à Montréal, à la 49e Parallèle, Centre d'art contemporain canadien à New York, à la Galerie Paul Andriesse à Amsterdam, à la Kunsthalle d’Enschede aux Pays-Bas, à la Galerie Flux à Liège en Belgique, exposition accompagnée de la publication d’un récit autobiographique, et plus récemment à la Galerie Projex-Mtl.

 


Expositions à venir

 

 
FRÉDÉRIQUE ULMAN-GAGNÉ
GRANDES TRAGÉDIES

3 mars - 3 avril, 2016

 

 

 

 

SYLVAIN LESSARD
ZOOM IN...ZOOM OUT...

7 avril - 8 mai, 2016

 

 


 

Arcadie
( Between disenchantment and eternal return )

Daniel BARKLEY - Justin LALANCETTE - Sébastian MALTAIS
Invited artist and curator of the exhibition
Michel DENÉ

From January 28 to February 28, 2016 - Opening :  January 28, 5 pm

To begin the new year, Galerie Dominique Bouffard is hosting a collective exhibition curated by the artist and author Michel Denée. Entitled "Arcadie – entre désenchantement et éternel retour", it brings together the works of four artists whose pictorial language is anchored in a figurative aesthetics. The exhibition casts a poetic glance at the idea of a religious and classical self-repression tied to the Quebec identity and the status of the figurative painting in contemporary art.

«Arcadia, an ideal country in central Greece where shepherds took their herds to graze in valleys blessed by the gods. Arcadia lost its ‘r’ when it landed on the northeastern coast of America. According to an urban legend, the consonant was erased from the map by a seawater stain. Cassocks, exile, cold and deportation soon swooped down on these paradisiac shores of which but a faint, distant echo remains. It is in this disenchanted world that the painters shown here stage their resistance. They survive in an ‘Arcadia’ run aground in the land of “Je me souviens”.

A land of ice, parking, resilient identity where Arcadia long had to ally itself with Christianity to ensure the survival of its Romance language. So it is that repressed material of Christian—and not just classical—inspiration will influence this show’s content. Michel Denée’s ideal landscape, Justin Lalancette’s via crucis, Sébastian Maltais’s desert retreat and Daniel Barkley’s Dionysian tragedy are thus going to come back to a revisited pictorial scene. No superficial citation, still less a celebration of the past for its own sake. Rather, a concern for reconstruction more than deconstruction, the need to reconsider a broken lineage.

Cézanne dreamt of Poussin, who dreamt of Arcadia’s shepherds, who dreamt of their gods who, on their part, dreamt of what? The clouds, most likely! Like painting, they are neither ancient, nor modern,always carried away by the winds of the eternal return.» - Michel Denée -

 

Biographical Note

Michel Denée was born in Belgium in 1948. After high school in Liège, with a Greek-Latin specialization, he studied philosophy at the Catholic University of Louvain. He then completed four years of study at the Institut National des Arts Supérieurs du Spectacle (INSAS) in Brussels. He emigrated in 1973 and now lives in Montreal, Quebec, becoming a canadian citizen in 1978.The artist’s works are found in the collection of the Canada Council Art Bank as well as in many private collections in Europe and in America. Among the venues where his works were shown are Galerie Gilles Gheerbrant and Galerie René Blouin in Montreal, the 49th Parallel Centre for Contemporary Art in New York, Galerie Paul Andriesse in Amsterdam, Kunsthal Enschede in the Netherlands, Galerie Flux in Liège, Belgium (a show that saw the publication of an autobiographical story), and more recently at Galerie Projex-Mtl, Montreal.



Coming Soon

 

 FRÉDÉRIQUE ULMAN-GAGNÉ
GRANDES TRAGÉDIES

March 3 - April 3, 2016

 

 

 

 

 

 SYLVAIN LESSARD
ZOOM IN...ZOOM OUT...

April 7 - May 8, 2016

 

   


Galerie Dominique Bouffard
 
372 Sainte-Catherine ouest, Espace 508, Montréal, Québec H3B 1A2   514.678.7054
Facebook.com/dominiquebouffardgalerie