Difficulté à voir ce message? Cliquez ici
Having trouble seeing this message? Click here

Richard Morin - Blanc de mémoire - 2011 - Huile sur toile / Oil on canvas - 118 x 133 cm / 46.5 x 52.5 "   /   Angelo Barsetti - Nest - 2011 - Impression jet d'encre / Inkjet print - 28 x 36 cm / 11 x 14 "

RICHARD MORIN / Peinture  -  ANGELO BARSETTI / Photographie

Pour souligner son 5e anniversaire, la Galerie Dominique Bouffard lancera, le 7 septembre prochain, une exposition regroupant les peintures récentes de Richard Morin et la nouvelle série d'oeuvres photographiques d'Angelo Barsetti. Intitulée TOUCHE-MOI, l'exposition est une rencontre entre deux artistes de grand talent en plus d'être le résultat d'une longue amitié. Il se dégage du travail respectif de ces deux créateurs une sensibilité commune. Malgré la divergence des médiums utilisés, leurs oeuvres s'exposent dans une symbiose esthétique et poétique surprenante.

 

Dans un premier temps, RICHARD MORIN nous propose cinq oeuvres empreintes d'une profonde nostalgie. TOUCHE-MOI devient un travail sur la mémoire, un voyage dans le temps où le poids de l'absence se fait ressentir. L'absence de l'autre, l'absence du souvenir, nostalgie ou blessure de l'enfance sont suggérés par des personnages solitaires peints dans des camaïeux de gris. Pour appuyer son propos, il utilise comme support les vestiges d'un atelier occupé il y a quelques années. Des bâches de toile déposées sur le plancher et qui ont absorbé les traces d'un travail ardu et passionné. La mémoire du lieu est ainsi utilisée, soutenant l'idée du passage du temps et des marques indélébiles qu'il laisse sur la matière et sur les âmes.

 

Pour sa part, ANGELO BARSETTI propose une série atypique et théâtrale de portraits où la présence de l’autre s’impose. Les personnages de Barsetti ne souffrent pas de solitude, ils sont plutôt confrontés au partage ou à l’envahissement d’un espace intime. Dans une palette de gris colorés, l’artiste tente de révéler les mystères de ces tête-à-tête. Dans la collection Jeux de vilains, si certains duos portraiturés dégagent douceur et complicité, d’autres suggèrent trouble et inconfort.

 

Les deux artistes  ont eu l'occasion de collaborer à certains projets par le passé dans le domaine du théâtre, de la danse ou du cirque. Depuis 1997, RICHARD MORIN mène une carrière de peintre professionnel. En 2008, il était finaliste du Prix Kingston, concours de portraits pancanadien. En fin d'année 2011, son travail sera exposé à la Biennale d'art contemporain de Florence en Italie et  il oeuvre présentement à l'élaboration d'une murale extérieure de grande envergure pour souligner le 50e anniversaire de l'École nationale de théâtre du Canada, où il a suivi sa formation en scénographie.

 

Artiste maquilleur issu des arts plastiques, ANGELO BARSETTI est un collaborateur très recherché dans le milieu de la danse et du théâtre. Il a collaboré avec des metteurs en scène et des chorégraphes parmi les plus réputés, notamment Wajdi Mouawad, Brigitte Haentjens, René-Richard Cyr, Denis Marleau et Stéphanie Jasmin, Louise Bédard et Sylvain Émard pour n'en nommer que quelques-uns. La photographie prend aujourd’hui de plus en plus d'importance dans son travail de créateur. Il signe depuis quelques années des images promotionnelles pour des compagnies de théâtre et de danse et, en 2008, on pouvait voir certaines de ses oeuvres  exposées à l'Usine C dans un corpus intitulé Papillon noir.


Quand : 7 septembre - 2 octobre 2011

Vernissage : Mercredi 7 septembre -18h

Heures d'ouverture : Mercredi - vendredi 10 h – 18 h, samedi - dimanche 12 h – 17 h
  
Information:    info@galeriedominiquebouffard.com






TOUCH ME
RICHARD MORIN / Painting  -  ANGELO BARSETTI / Photography


On September 7, 2011, in celebration of its 5th anniversary, Galerie Dominique Bouffard will launch an exhibition that pairs the recent paintings of Richard Morin and the new series of photographic works by Angelo Barsetti. Entitled TOUCH ME, the exhibit is a meeting of two very talented artists as well as the result of a long friendship. From their respective works emerges a common sensitivity. Despite the very different mediums used, their works come together in a surprising aesthetic and poetic symbiosis.

 

First, RICHARD MORIN offers five paintings marked by a profound nostalgia. TOUCH ME becomes a work on the memory, a voyage in time where the weight of absence is felt; absence of others, absence of memories. Nostalgia or childhood hurts are suggested by the solitary figures rendered in tones of grey. To support his idea, he paints on the vestiges of a workshop occupied several years ago, canvas tarps that covered the floor and absorbed traces of a difficult and passionate labour. Thus, the memory of the place substantiates the idea of the passage of time and the indelible marks it leaves on matter and in the soul.

 

For his part, ANGELO BARSETTI offers a series of atypical and theatrical portraits in which the presence of others is imposed. Barsetti’s characters do not suffer from solitude, but are rather confronted with a sharing or an invasion of an intimate space. In a pallet of tinted greys, the artist seeks to reveal the mysteries of these face-to-face encounters. As in the collection Jeux de vilains, some of the pairs in his portraits exude gentleness and complicity, while others suggest trouble and discomfort.



Both artists have collaborated on other projects in theatre, dance, and circus arts. RICHARD MORIN has been painting professionally since 1997. He was a finalist in the 2008 Kingston Prize, a trans-canada portrait contest. His works are scheduled to hang at the Florence Biennale of Contemporary Art in Italy at the end of 2011 and he is presently working on a large exterior mural to mark the 50th anniversary of Canada’s National Theatre School where he studied scenography.

 

A make-up artist with a visual arts background, ANGELO BARSETTI is a popular collaborator in dance and theatre circles. He has worked with famous directors and choreographers like Wajdi Mouawad, Brigitte Haentjens, René-Richard Cyr, Denis Marleau and Stéphanie Jasmin, Louise Bédard and Sylvain Émard, to name but a few. Photography is becoming more and more important in his work as a creator. For several years now, his signature is on promotional images of theatre and dance companies, and in 2008, we saw some of his works exhibited at Usine C theatre in a corpus called Papillon noir.


When :  2011 September 7 -  October 2

Opening : Wednesday September 7 ,   6 pm

Opening hours :Wednesday - Friday  10 p.m. - 6 p.m. Saturday - Sunday 12 p.m. - 5 p.m.
  
Information:    info@galeriedominiquebouffard.com






Galerie Dominique Bouffard
 
372 Sainte-Catherine ouest, Espace 508, Montréal, Québec H3B 1A2   514.678.7054
Facebook.com/dominiquebouffardgalerie